Homélie Visitation de la Vierge à Elisabeth

P. Joseph G. EID

Évangile du jour

Chers frères et sœurs, en ce dimanche de la Visitation de la Vierge Marie à Elisabeth, nous visitons nous-mêmes le deuxième mystère joyeux du rosaire qui nous appelle à renforcer notre élan de missionnaire chrétien. Ce texte d’aujourd’hui est riche en enseignements concernant l’importance de la présence de la Vierge de Marie dans la vie du croyant et dans chaque foyer chrétien. N’est-ce pas au disciple bien-aimé que le Seigneur a adressé ces paroles : Voici ta mère ? Nous pouvons déjà apprendre de la Vierge comment être des hommes et des femmes de prières qui se laissent inspirer par l’action et la présence de l’Esprit de Dieu dans nos vies.

Guidés par l’Esprit, nous pourrions alors ouvrir nos cœurs aux besoins des autres. Comme Marie, tout en sachant que notre cheminement vers l’autre pourrait s’avérer long et périlleux, ne laissons pas l’enthousiasme de notre charité s’affaiblir à cause de la chaleur et du poids de nos soucis quotidiens. Dieu veut mener le monde à sa sanctification. Avec Marie, portons Jésus en nous à chacune de nos visites et de nos rencontres avec les autres. Offrons Jésus au monde, ainsi jaillira de nos visitations un flot interminable de grâces. Marie apporte la vie même, la vie de son Fils, à ceux qui sont présents. Dans notre mission de chrétiens, nous ne pouvons pas séparer le cœur de Jésus de celui de Marie. Si nous considérons que notre vocation de chrétien est de guider et de ramener le monde vers Jésus, dans cette perspective Marie devient la première missionnaire. Comment, comme Marie, réussir nos missions ? La visitation nous montre l’union extraordinaire de Marie avec son époux mystique : l’Esprit Saint. L’action et la coopération de l’Esprit au cours de cette visite saute à nos yeux : Quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie de l’Esprit Saint.

Une simple salutation de la Vierge Marie remplit l’atmosphère de la personne de l’Esprit Saint. Ce que nous dit amplement la prière du Je vous salue Marie, car, en saluant notre mère, on attend en retour une petite salutation de celle qui est remplie de grâces. Celui qui demande l’intercession de la Vierge Marie est confirmé dans sa vocation : Lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi. Jean-Baptiste est déjà confirmé dans sa vocation de précurseur à travers la salutation de la Vierge Marie. Et cela est reflété dans l’allégresse et le bonheur que vit celui qui est appelé à une vocation particulière.

Chers frères et sœurs, n’hésitons pas à demander l’intercession de notre mère. Ayons cette confiance que, là où se trouve Marie, se trouve son Fils. Là où la Vierge va, elle amène une abondance de grâces et mène ses enfants à la sanctification. Sainte Marie mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, pour que nous glorifions Notre Seigneur à jamais. Amen.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *