Homélie Quatrième Dimanche après l’exaltation de la Croix

P. Joseph G. EID

Évangile du jour

Mt 24, 45-51

Chers frères et sœurs, le maître viendra le jour où son serviteur ne s’y attend pas et à l’heure qu’il ne connaît pas. Une chose est sûre et certaine : nous ne pouvons pas échapper à la mort et le Seigneur viendra pour nous juger ; et la question que nous devons-nous poser est celle-ci : à ce moment-là, serions-nous préoccupés à faire Sa volonté ou la nôtre ?

Nous allons mourir et nous serons jugés. Beau sujet pour une conversation si vous êtes avec des amis. Imaginez-vous en train de entamer une discussion avec quelqu’un en lui disant : tu vas mourir. Nous allons mourir, et, pour la plupart des saints, c’est la réalité première qu’ils se fixent au lever du jour quand leur journée démarre. Ils font cela non pas pour sombrer dans le désespoir, mais plutôt pour que chaque jour soit pour eux une occasion d’un nouveau départ avec Dieu.

Que vais-je faire aujourd’hui pour Dieu ? Quelle est la volonté de Dieu pour moi aujourd’hui ? comment faire pour que je sois apte à aller là où je ne veux pas aller si, à un certain moment, le Seigneur vient me dire d’arrêter mes projets personnels ? Bien plus, comment faire pour que cette dernière journée soit vécue dans la plénitude de la joie avec le Seigneur et avec les autres? Comment faire pour que ce jour de ma mort soit le couronnement de ma vie? Suis-je prêt à rencontrer le Seigneur face à face ? Suis-je prêt à être jugé d’un jugement dont la mesure sera l’amour-même ? et quelles paroles voudrais-je que le Christ dise de moi à ce moment d’ultime rencontre ?

Que va-t-il me dire ? En ce qui me concerne, j’aimerai qu’il me répète les paroles qu’Il adresse au serviteur fidèle au chapitre 25 : Très bien, serviteur bon et fidèle. Très bien, tu as bien agi, tu m’as été fidèle, tu as pris soin des miens, tu as fait ma volonté de ton mieux. Oui, heureux ce serviteur que son maître, en arrivant, trouvera en train d’agir ainsi !

Chers frères et sœurs, en attendant le beau face à face avec Notre Seigneur, nous prions aujourd’hui pour que chaque instant de notre vie terrestre soit une préparation à cette rencontre. Nous prions pour que notre vie soit enracinée dans le bonheur du ciel, le bonheur de ceux qui cherchent et qui font la volonté de Dieu.

A Notre Seigneur la gloire pour les siècles des siècles.