Homélie du dernier dimanche du mois de mai consacré à la Vierge Marie

Messe célébrée à Notre Dame de Fourvière

P. Joseph G. EID

Bonne fête des mères à toutes les mamans.

Sur la plage d’Hippone, Augustin réfléchissait un jour au mystère de la Trinité. Il repéra un enfant -était-ce un ange qui avec une coquille, s’appliquait à verser l’eau de la mer dans un trou creusé dans le sable ? Et l’enfant répondit : J’ai décidé de mettre toute l’eau de la mer dans ce trou ». L’évêque lui fit remarquer, en souriant, la vanité de ses efforts. L’ange lui répliqua qu’il était tout aussi déraisonnable de sa part de chercher l’explication du mystère de la Sainte Trinité.

On ne peut pas en effet enfermer le mystère infini dans une formule, obligatoirement réductrice. Cette coquille est le signe de notre pèlerinage sur terre, de notre marche. Nous avançons tous dans la vie, nous mûrissons en apprenant des choses, petit à petit. Quoi que l’on fasse, jamais on ne videra la Mer.

Mais peut-être nous pourrions en profiter, pour nous rendre la vie plus belle, prendre un peu de teint, prendre un peu de recul, vis-à-vis de nous-mêmes et des autres, plonger notre regard dans l’immensité du mystère de la vie et de l’autre.

Mais le mystère de l’autre continuera à me dépasser, le mystère de l’être humain, ce frère et sœur et cet ami que je côtoie, je ne pourrais jamais les appréhender. Heureusement que l’autre ne peut pas se limiter à ma perception. Si c’est tellement compliqué avec les créatures, voire impossible avec les êtres humains, quand bien même il serait compliqué de capturer l’essence de Dieu Trinité et de l’emprisonner dans nos conceptions.

Dès fois, on se plait pour témoigner d’un Esprit d’ouverture en vers les autres religions, surtout les religions monothéistes, d’affirmer par conformisme, qu’au fond, l’on fait tous l’Expérience du Divin, et que l’on croit tous en un seul Dieu. De par ce fait on nie notre foi, on gomme notre particularité. Notre Dieu, même s’il nous transcende, n’est pas tout à fait le même Dieu des autres religions. Notre Dieu est un Dieu-Trinité. Il est Dieu Un en trois personnes. La particularité de la personne c’est sa singularité. Chaque personne de la Trinité a son caractère propre, et en même temps, il y a cette union des volontés divines dans l’amour.Une autre particularité de la personne, c’est que l’on peut communiquer avec elle. Bien plus, avec notre Dieu-Trinité, notre Dieu Amour, la relation ne se limite pas à une simple communication. Notre relation au Père, de par le Fils dans l’Esprit devient communion.

Chers frères et sœurs, ce dimanche est également le dernier dimanche du moi de mai, moi consacré à notre mère, à la mère de Dieu. Nous prions pour que celle qui tout au long de sa vie terrestre à orienter les autres vers son Fils, nous aide davantage à pénétrer le cœur du mystère de la Trinité. A notre Dieu la gloire pour les siècles des siècles.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *